Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les articles

L'exploration de Mars sans la France ?

Septembre 2002

  La mission de retour d'échantillons martiens, Mars Simple Return (MSR), auquel la France (CNES) devait participer en partenariat avec les Etats-Unis (NASA), réclame un budget trop élevé pour le CNES.

Dans la mission MSR (prévue aux environ de 2013-2014), la France doit normalement fournir un orbiteur qui permettra de capturer et de ramener les échantillons de sol martien sur Terre. Le CNES doit aussi fournir 4 petites stations, les NetLander qui étudieront la météo martienne et la sismologie de la planète.

En 2007, la France doit envoyer vers Mars un orbiteur similaire à celui qui sera envoyé en 2014, il permettra de tester la technique de capture des échantillons en orbite martienne au moyen d'un laser (voir photo ci-dessous). Cette mission est incluse dans le programme français d'exploration de Mars : Mars Premier.

L'orbiteur français de la mission MSR (Crédit : CNES/ESA/Arianespace)

Or, selon des sources proches du dossier, la participation française à la mission de retour d'échantillons serait supprimée totalement, c'est à dire l'orbiteur et les Netlander. Les Netlanders auraient eux une chance de survie en étant probablement intégrés dans le programme Aurora de l'ESA (Agence Spatiale Européenne).

Cette situation attristante pour tous les français et européens passionnés de Mars et de son exploration révèle des difficultés budgétaires au sein du CNES. Le programme Mars Premier était évalué à 500 millions d'Euros, dont 350 pour la participation au retour d'échantillon. On peut donc dire que Mars Premier fait les frais des difficultés financières de l'agence qui a ainsi effectué une dure sélection au profit d'autres secteurs de l'exploration spatiale, mais au dépend de l'exploration martienne.

Si la France renonçait définitivement à Mars Premier, cela signifierait que l'exploration de la planète rouge serait menée uniquement par les Etats-Unis vu qu'aucun pays à part le notre, et les Etats-Unis bien sûr, n'a prévu de programme d'exploration vers Mars.

Par Olivier POCH

Source de l'information : Ciel et Espace (N° de Septembre 2002)

 
 
(c) 2001-2002 Orbit-Mars
Hébergement & Réalisation graphique : Futura-Sciences.com