Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les articles

L'hypothèse du ruissellement récent d'eau liquide sur Mars se renforce

Octobre 2002

 En 2000, la sonde Mars Global Surveyor a pris des clichés montrant des écoulements récents d'un liquide sur les pentes raides de cratères d'impact...

Ravines sur les pentes d'un cratère (MSSS/NASA/JPL)

On a tout de suite pensé que ces ravines avaient été formées par de l'eau liquide, en effet, on sait qu' il y a plus de 3 milliards d'années, la planète rouge était plus chaude et l'eau liquide y  coulait en abondance formant de magnifiques réseaux de fleuves, des lacs, et un océan.

Nous pouvons d'ailleurs observer les traces de ces écoulements passés :

Un ancien réseau fluvial

Cliquez pour agrandir.

Mais, d'autres chercheurs pensaient que ces écoulements n'étaient pas l'œuvre de l'eau mais celle du dioxyde de carbone liquide (CO2). Ils avaient prouvé que l'eau liquide ne pouvait exister sur Mars actuellement qu'à plusieurs kilomètres de profondeur alors que le CO2 pourrait persister

beaucoup plus près de la surface et causer ainsi les ravines observées.

Ainsi, la question restait en suspens à savoir si c'était bien de l'eau ou du CO2 liquide qui avait formé ces écoulements récents datant de quelques milliers d'années seulement et probablement encore en formation actuellement...

Aujourd'hui, la thèse de l'eau se renforce. En effet, une étude de la croûte martienne menée par Sarah Caltech (États-Unis) et François Nimmo de l'université de Londres montre que le CO2 ne serait pas assez abondant dans la couche présente proche de la surface pour provoquer de tels écoulements.

De plus, la sonde Mars Odyssey a annoncé en Mai que de l'eau était présente sous forme de glace à 1 mètre de la surface dans certaines régions du globe.

Cette carte a été obtenue par la sonde Mars Odyssey, elle montre l'abondance d'hydrogène dans le sol et donc d'eau (en bleu). (NASA/JPL)

Tout ceci nous laisse donc à penser que c'est bien l'eau qui a formé ces ravines récentes et ces anciens fleuves. Seulement, d'autres obstacles restent à élucider pour que l'on puisse totalement prouver que de l'eau sous forme liquide a formé ces ravines.

En effet, sur Mars, la pression atmosphérique très faible ne permet pas à l'eau de s'écouler sous forme liquide en surface : si l'on déverse de l'eau liquide sur Mars, celle-ci va être instantanément vaporisée et il ne restera pas une seule trace de sa présence sur le sol...

La pression atmosphérique de Mars est trop faible : 6 hectopascals contre 1013 hPa sur Terre. (NASA/JPL)

Pour expliquer la possibilité d'un écoulement d'eau liquide sur Mars, les chercheurs ont donc pensé que l'eau devait être mélangée avec des minéraux et des sels qui la rendrait ainsi plus stable et lui laisserait le temps de dévaler les pentes des cratères, creusant derrière elle un sillon bien net, avant de s'évaporer.

Ainsi, tout semble pencher en la  faveur de l'eau et non du CO2 pour la formation de ces ravines et pour les formations anciennes observées. 

Ces ravines devraient avoir été formées par l'eau (NASA/JPL)

Et, qui dit eau, dit vie... pouvons-nous penser que des micro-organismes pourraient survivre actuellement au niveau de ces petits torrents ? C'est possible mais pas du tout prouvé pour l'instant, cela se rapproche donc plus du rêve...

De toute façon, l'eau a vraisemblablement ruisselé dans un passé proche ou même actuellement sur Mars.

Les nombreuses missions qui seront envoyées l'année prochaine auront pour objectif de prouver que c'est bien l'eau qui a coulé il y a plusieurs milliards d'année en abondance sur Mars formant des lacs, des fleuves etc...

Par Olivier POCH

Source de l'information : BBC

 
 
(c) 2001-2002 Orbit-Mars
Hébergement & Réalisation graphique : Futura-Sciences.com