Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les archives

Découverte d'Opportunity : le point complet

le 03-03-2004 à 21:11

24 heures après la conférence de presse de la NASA, Orbit-Mars vous propose un point complet sur la découverte du robot Opportunity. Posé le 25 janvier sur Mars, dans la région de Meridiani Planum, le géologue électronique d’exploration de Mars a apporté plusieurs preuves tangibles confirmant l’écoulement de l’eau liquide jadis dans cette région.

Selon les conclusions des scientifiques américains, la région de Meridiani Planum aurait été recouverte d’une étendue d’eau semblables aux grands lacs du nord-est des Etats-Unis. Lorsque l’eau liquide coulait dans cette région, le climat aurait été bien plus propice à la vie qu’il ne l’est aujourd’hui à la surface de la planète rouge. « Nous croyons qu’à cet endroit sur Mars, pendant un certain temps, c'était un environnement habitable. C’était un environnement d'eau souterraine, le genre d'endroit qui aurait été adéquat pour la vie » a déclaré Steve Squyres, responsable scientifique principal des robots Spirit et Opportunity.

Ed Weiler, l'administrateur associé de NASA, a affirmé que « l’ultime question à laquelle on sera obligé de répondre est très ancienne : y avait-il la vie sur Mars ? Les résultats d'aujourd'hui sont un saut gigantesque vers ce but à long terme ».


Le site d'atterrissage de Opportunity photographié par sa caméra panoramique (crédit nasa/jpl)



Les preuves apportées par Opportunity

Après une analyse minutieuse de l’escarpement rocheux par Opportunity, « nous avons conclu que les rochers ont été ici travaillés par l'eau liquide » a poursuit Steve Squyres.
Les scientifiques se sont demandés si les merveilleuses couches rocheuses qu’ils observaient ont été disposées ainsi à cause de l’eau liquide. La réponse n’est pas totale et Squyres a confié que les scientifiques traitaient actuellement le sujet, « nous faisons quelque progrès, nous avons obtenu quelques indices alléchants en rapport avec l’eau liquide ».

La deuxième question que se sont posés les scientifique était : ces rochers ont-ils été modifiés par l'eau liquide ? « Et la réponse à cela, nous le croyons définitivement, est oui » a soutenu le responsable scientifique principal de la mission. Steve Squyres a par la suite présenté 4 séries de preuves confortant l’hypothèse selon laquelle l’eau liquide a bien coulé dans Meridiani Planum. Nous allons les exposer ici progressivement.

D'abord, Steve Squyres a cité la présence des formations minuscules et sphériques qui sont même incrustées dans le rocher El Capitan. L'examen détaillé indique qu'elles sont très probablement des "concretions", c’est à dire de petits corps arrondis qui se forment quand les minéraux de l'eau précipitent et s’accumulent dans la roche sédimentaire de composition différente.
La roche étudiée par Opportunity comporte également des vides lenticulaires qui sont très probablement le résultat des cristaux qui ont été formés par précipitation et qui ont aujourd’hui disparu en raison de l'érosion ou de changements chimiques.

Le spectromètre APXS d’Opportunity a détecté de très fortes concentrations de soufre dans les rochers de l’affleurement qui a été analysé. Grâce aux données complémentaires du spectromètre Mossbauer, les scientifiques ont pu précisément identifié un minéral du nom de jarosite, un sulfate de fer hydraté.
« C’est un minéral assez insolite » a dit Squyres, « Il est assez rare... Il y a beaucoup de jarosite dans ce rocher (El Capitan). Parce que c'est un sulfate hydraté, c’est un minéral que l’on obtient grâce à la présence d’eau ». La très forte teneur en jarosite du rocher El Capitan est donc un argument de poids qui confirme les observations précédentes.

Du sulfate de sodium a également été détecté et selon Benton Clark III, un des membres de l’équipe scientifique de la mission, sa présence pourrait être très révélatrice. En effet, certains êtres vivants utilisent ce composé chimique comme source d’énergie pour se nourrir ! Cette piste est très sérieuse, cependant les robots de disposent d’aucun moyen pour le vérifier.

Benton Clark III a également déclaré lors de la conférence de presse qui s’est tenue hier à Washington qu’ « une quantité impressionnante de sels » a été détecté par Opportunity et ceci à la fois à la surface de la roche mais aussi à l'intérieur. « La seule façon pour une telle quantité de sels de se former est de se dissoudre dans l'eau avant que l'eau ne s'évapore ». Voilà donc ce qu’a dû être la fin tragique de l’écoulement aqueux dans Meridiani Planum ; une partie de l’eau s’est évaporée, mais qu’est devenue l’autre partie de ce liquide ? Le robot tentera de répondre à cette question. En attendant, intéressons-nous au passé de cette région, l’eau y a bien coulé, mais qu’elle est son histoire ?


Texture du rocher El Capitan (crédit nasa/jpl)

Deux scenarii pour expliquer l’écoulement de l’eau dans Meridiani Planum

Steve Squyres a indiqué que l'équipe scientifique ne sait pas encore, malgré les observations de Opportunity, combien de temps l’eau liquide avait été présente et depuis combien d’années elle avait disparu. Les scientifiques ne sont même pas en mesure de dire si cette eau a existé en surface ou seulement en sous-sol.
« Nous ne pouvons pas encore vous dire avec certitude que ces roches ont été formées dans un lac, dans un bassin ou une mer d’eau. Nous ne savons pas encore cela. Ainsi je ne peux pas parler de la profondeur parce que je ne sais pas s'il y en avait. Il pourrait simplement s’agir d’eaux souterraines qui auraient infiltré les roches et auraient modifié ainsi leur chimie ».
Néanmoins, le responsable scientifique de la mission a présenté deux scenarii qui pourraient expliquer ce qu’Opportunity a découvert.

« Une des possibilités est que nous avons eu une éruption de cendre volcanique » a-t-il expliqué. Il a pu se produire dans la région de multiples éruptions volcaniques qui ont déposé à chaque fois une couche de cendres et de poussière pour former finalement les stratifications et les feuillets observés. Par la suite « l'eau s’infiltre dans ces roches, elle dépose des sulfates, et change leur chimie ». C’est la première possibilité.

Dans le deuxième scénario, Squyres imagine qu’il y a eu à cet endroit une mer salée avec tout ce qui l’accompagne ! « Vous pourrez avoir eu des courants, vous pourriez avoir même avoir eu des vagues, je ne sait pas » a déclaré Steve Squyres. Il a rajouté que les scientifique avaient aperçu sur les images d’Opportunity ce qui pourrait être des bords de mer et a rajouté que le robot pourrait y jeter un coup d’œil prochainement. Mais poursuivons le récit de notre scénario : « pendant que l'eau s'évapore, des cristaux de sel, des sels de sulfate, sont déposés et se précipitent » et ainsi de suite « plus l’eau s’évapore et plus les minéraux la constituant se précipitent à la surface (…) vous pouvez accumulez des couches et des couches de ces sels qui alors plus tard peuvent filtrer l’eau, se recristalliser et ainsi de suite » s’il y a de nouveau présence d’eau liquide.

Il s’agit de « deux scénarios très différents » mais « tous les deux ceux sont entièrement possibles car ils sont basés sur ce que nous voyons en ce moment » a déclaré pour finir Steve Squyres.

Sources : NASA/JPL/Spaceflightnow


Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami Partagez


Dernières actualités publiées :

  27/05 Curiosity, le prochain robot martien lancé en 2011 !
  25/05 Il y a un an, Phoenix se posait sur Mars
  21/05 Mars en direct sur Twitter et Facebook !
  05/05 Phoenix, le bilan : toujours pas de matière organique sur Mars ?


 

(c) 2001-2011 Orbit-Mars 
Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

(Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits