Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les archives

Spirit détecte lui aussi des traces d’eau sur Mars !

le 06-03-2004 à 20:59

La NASA a annoncé ce samedi lors d’une conférence de presse au Jet Propulsion Laboratory que le robot Spirit avait lui aussi détecté des traces laissées par l’eau liquide dans un rocher volcanique qu’il a analysé. L’eau aurait donc bien coulé également dans le cratère de Gusev à une époque.

Que demander de plus ! À quelques jours à peine d’intervalle, voilà que Spirit découvre une preuve potentielle de l’existence d’eau liquide jadis dans le cratère de Gusev. Cependant, cette observation n’a pour le moment rien à voir avec les nombreuses preuves précises apportées par Opportunity, mais c’est un bon point pour le robot.


Le rocher Humphrey creusé et brossé par Spirit ! (crédit NASA/JPL)

Humphrey un roc pointu dans le cratère de Gusev

Lors de son voyage vers un cratère de 150 mètres de diamètre, le robot Spirit s’est arrêté et a fait quelques mètres vers un rocher dont l’allure est assez sympathique. Baptisé Humphrey, ce nouveau cobaye pour Spirit est érigé tel un pic (60 centimètres de haut) et de nombreuses fissures sont apparentes à sa surface, ce qui lui donne un air de Musée Guggenheim martien… Après avoir brossé la surface de cette roche, le robot Spirit a broyé sa surface grâce à son outil RAT, le désormais célèbre broyeur de roches martiennes. Un petit bug informatique a eu lieu lors de la manœuvre d’abrasion de la roche : « Lorsque les détecteurs de l’instrument ont indiqué une perte de contact avec la surface de la roche, le logiciel a perçu un problème et le RAT a été éloigné de la roche » ont annoncé les contrôleurs de la mission. Ce bug tentera d’être corrigé lors du prochain téléchargement du nouveau logiciel de bord sur Spirit. Le trou creusé dans Humphrey est donc peu profond, 2 millimètres. Une fois le travail d’abrasion terminé, Spirit a brossé le trou durant cinq minutes avant de pouvoir permettre à ses instruments scientifiques de l’explorer. La caméra microscopique du géologue électronique a pris plusieurs clichés du trou, et c’est grâce à ces photographies que les scientifiques de la mission pensent avoir détecté une preuve de l’existence d’eau liquide jadis.


Image microscopique du trou creusé par Spirit dans Humphrey (crédit NASA/JPL)

Une première preuve de l’écoulement passé d’eau pour Spirit

« Si nous trouvions ce rocher sur Terre, nous dirions qu'il s'agit d'une roche volcanique dans lequel un peu de liquide est passé » a informé Ray Arvidson, un des chefs de l’équipe scientifique réunie au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en Californie. D’après les analyses de Spirit, le rocher Humphrey est d’origine volcanique, tout comme le premier roc qui a été analysé par le robot, à savoir Adirondack. Cependant, à la différence de ce dernier, Humphrey est tailladé par de nombreuses petites fissures visibles sur les images microscopiques renvoyées par Spirit. Des fissures et de petits creux dans la roche où l’on aperçoit des traces brillantes qui pourraient être des minéraux cristallisés. L’eau contenue dans le magma volcanique a pu déposé ces cristaux plus tard lorsque celui-ci s’est refroidit. Toutefois, cette hypothèse reste à vérifier, il est possible en effet que les traces brillantes soient en réalité de la poussière qui se serait infiltrée dans les fissures du rocher lors du dernier brossage. Les scientifiques ont donc programmé d’effectuer cette même analyse plus tard sur un autre rocher mais avec une profondeur de trou de 4 millimètres, s’ils observent une structure semblable, cela confirmera leur hypothèse.

Si cette observation est confirmée, elle n’aura cependant rien à voir avec la découverte de Opportunity. En effet « nous ne parlons pas de beaucoup d'eau ici » a déclaré Ray Arvidson. La quantité d’eau nécessaire pour former ces possibles cristaux dans la roche volcanique est minime. Néanmoins, « cela signifie que Mars est une planète diversifiée et que l'eau y a coulé » a conclu Arvidson.

Opportunity gagne donc pour l’instant mais qui sait, lorsque Spirit atteindra le grand cratère vers lequel il se dirige… peut-être trouvera-t-il de nouvelles surprises ! En attendant, il reste encore au robot 138 mètres à parcourir avant d’atteindre le grand cratère Bonneville au fond duquel il trouvera peut-être la réponse au mystère du cratère de Gusev.

Sources : NASA/JPL


Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami Partagez


Dernières actualités publiées :

  27/05 Curiosity, le prochain robot martien lancé en 2011 !
  25/05 Il y a un an, Phoenix se posait sur Mars
  21/05 Mars en direct sur Twitter et Facebook !
  05/05 Phoenix, le bilan : toujours pas de matière organique sur Mars ?


 

(c) 2001-2011 Orbit-Mars 
Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

(Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits