Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les archives

Mars Express aurait détecté du méthane sur Mars

le 28-03-2004 à 20:55

Si elle est confirmée, cette découverte de Mars Express est d’une importance capitale. À l’instar des robots géologues ultra perfectionnés de la NASA, la première sonde européenne d’exploration de la planète Mars a sans doute fait une observation d’un enjeux considérable en détectant du méthane (CH4) dans l’atmosphère de la planète. Ce méthane pourrait être produit par un phénomène volcanique ou… par une éventuelle vie martienne !

La nouvelle a tout d’abord été annoncée dans un article de la célèbre revue Science puis confirmée par l’équipe italienne de l’instrument PFS (pour Planetary Fourier Spectrometer). Cet instrument embarqué sur Mars Express est chargé d’analyser avec précision l’atmosphère martienne en mesurant les rayons infrarouges renvoyés par celle-ci.
Vittorio Formisano, de l'Institut de Physique et de Science Interplanétaire de Rome, est le responsable de l’instrument PFS, il a déclaré : « Nous avons identifié la présence de méthane dans l'atmosphère martienne et nous avons été capables d'évaluer combien il y en aurait ». Le méthane a bien été détecté par le PFS « mais seulement si je fais la moyenne de beaucoup de données ». Mais le résultat est là : il y a bien du méthane dans l’atmosphère martienne actuellement.
Le PFS aurait détecté la raie d'absorption du méthane se situant dans l'infrarouge à une longueur d'onde de 3,3 microns. La quantité de méthane détecté est très faible (10 à 10,5 parties par milliard), mais le gaz est bel et bien présent dans l’atmosphère de la planète rouge.


La sonde Mars Express (ESA)

C’est une découverte majeure pour l’exploration de l’exploration martienne et la recherche de vie dans le système solaire. « Encore une » me-diriez-vous ! Détrompez-vous, cette observation directe de Mars Express est fondamentale comme nous allons le voir.

Le méthane est un gaz très volatile, il est rapidement détruit par les rayons ultra-violets lors d’une réaction photochimique, or, les UV sont très violents sur Mars. Si du méthane est actuellement détecté dans l’atmosphère martienne, c’est donc qu’il s’en produit en continue. Cela implique alors qu’il y ait un producteur, une source. La présence de méthane peut s’expliquer de plusieurs manières. Deux hypothèses principales sortent du lot.

Il est probable que le méthane soit produit par une activité volcanique, c’est à dire recraché par un volcan. De nombreux volcans parsèment la surface martienne, mais il semblerait qu’ils soient tous inactifs de nos jours. Du moins, les recherches des instruments de la sonde Mars Global Surveyor, capables de détecter des points chauds à la surface de Mars, n’ont pour l’instant rien donné. L’instrument PFS de Mars Express est lui aussi capable de mesurer la chaleur du sol martien mais il n’a pour l’instant rien détecté dans ce sens. Outre la détection de chaleur, la recherche d’autres gaz émis par un éventuel volcanisme martien serait également possible pour vérifier cette hypothèse mais pour l’instant aucun composé souffré ou autres gaz volcanique n’a été décelé. L’hypothèse de l’émission de méthane par un volcan semble donc peu probable au vu de nos connaissances actuelles de la planète.
La seconde hypothèse est la plus bouleversante… Sur Terre, le méthane est produit en majeure partie par les êtres vivants (si l’on ne tient pas compte des émissions industrielles). Les petites bactéries chargées de la digestion de nos aliments en produisent une certaine quantité, c’est le cas surtout pour les vaches ! Le méthane est alors souvent associés à d’autres composés souffrés d’une odeur nauséabonde… Cependant le méthane, lui, est inodore (une chance pour les futurs explorateurs de la planète rouge !). Sur notre planète, ce gaz est donc principalement d’origine biologique et est ainsi renouvelé en permanence par les êtres vivants.
Il pourrait en être de même en ce moment sur Mars, des colonies de bactéries méthanogènes (c’est à dire productrices de méthane) peuplent peut-être le sous-sol de la planète rouge… Sur Terre, on connaît des écosystèmes complets basés sur le méthane, à faible température. Ainsi, des bactéries chimiolithotrophes utilisant le méthane vivent en symbiose avec certains vers tel Hesiocaeca Methanolica dans les gisements sous marins d'hydrates de méthane (à des températures voisines de 0°C et sous forte pression, de 500 à 800 m de profondeur). D'autres communautés bactériennes ont été identifiées dans des sources chaudes souterraines et tire leur énergie de l'hydrogène en produisant du méthane... Ces bactéries bénéficieraient sans doute de conditions similaires dans le sous-sol de la planète au niveau d’une poche d’eau liquide !


La planète Mars vue par Hubble (HST)

Si cette découverte est confirmée, on comprend mieux sa portée exceptionnelle. Peut-être que la sonde européenne a détecté la première preuve indirecte de l’existence de vie sur un autre monde que la Terre. Si c’est le cas, il faudra encore de nombreuses années d’exploration pour aller dénicher ces possibles bactéries du sous-sol de la planète. Durant le mois d’avril, la sonde Mars Express déploiera son radar Marsis qui sera capable de sonder la planète sur plus de 2 kilomètres de profondeurs et pourra détecter d’éventuelles nappes phréatiques martiennes où les bactéries que nous avons décrites plus haut pourraient vivre…
Une page importante relative à la recherche de la vie dans l’univers est peut-être en train de se tourner, sous nos yeux.

Mars Express serait-elle a la fois le premier succès technique de l’Europe vers Mars mais également la première sonde à apporter une preuve possible de l’existence de vie sur la planète rouge ?

À suivre…

Orbit-Mars vous propose un dossier complet sur cette découverte avec d’autres articles à suivre dans les prochains jours.
Prochains articles :

  • Les télescopes terrestres détectent eux aussi du méthane sur Mars
  • Une concentration importante de méthane aurait été détectée dans la région de Meridiani Planum actuellement explorée par Opportunity.

  • Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami Partagez


    Dernières actualités publiées :

      27/05 Curiosity, le prochain robot martien lancé en 2011 !
      25/05 Il y a un an, Phoenix se posait sur Mars
      21/05 Mars en direct sur Twitter et Facebook !
      05/05 Phoenix, le bilan : toujours pas de matière organique sur Mars ?


     

    (c) 2001-2011 Orbit-Mars 
    Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

    (Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
    Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
    Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits