Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les archives

Du méthane détecté sur Mars : la vie ?

le 29-03-2004 à 20:58

Mars Express aurait détecté à la mi-mars du méthane dans l’atmosphère de la planète rouge. Ce méthane, gaz instable et à durée de vie très courte, est donc produit en continue sur Mars actuellement pour qu’il puisse avoir été détecté. Il peut avoir deux origines : soit volcanique, soit lié à une activité biologique, donc à la présence d’une forme de vie productrice de méthane sur Mars, comme il en existe sur Terre. (en savoir plus : voir news précédente)

Cette découverte sensationnelle n’a pas encore été annoncée avec plus de précisions par l’équipe de la sonde Mars Express. Les scientifiques responsables de l’instrument italien PFS qui aurait fait cette découverte sont actuellement en train de rassembler de nombreuses données pour avoir plus d’informations sur la répartition du méthane dans l’atmosphère martienne.

Mars Express n’a pas été la seule à détecté du méthane sur Mars, d’autres observatoires terrestres auraient également fait des observations similaires et la nouvelle découverte de la sonde européenne vient confirmer leurs observations.


La planète Mars vue par le télescope spatial Hubble (HST)

Une équipe américaine de la NASA a déclaré avoir également détecté du méthane dans l’atmosphère de la planète Mars grâce aux plus grands télescopes spectroscopiques de la planète. Michael Mumma, du NASA's Goddard Space Flight Center à Greenbelt (Maryland), a affirmé que cette confirmation de ses observations était « très passionnante ». Le chercheur avait déjà présenté ses premiers résultats lors de la conférence Division for Planetary Sciences qui s’est tenue en septembre 2003.
Son équipe a détecté à plusieurs reprise la raie d’absorption du méthane en observant Mars grâce à l’utilisation de spectromètres infrarouges très sensibles sur des télescopes puissants comme le Gemini South telescope à Cerro Pachon au Chili ou encore le Keck-II basé sur les flancs du grand volcan Mauna Kea à Hawaii. Michael Mumma a par ailleurs déclaré que les télescopes avec lesquels il a fait ses observations « ont des spectres de très haute résolution comparés aux spectres que le PFS de Mars Express produit ». Selon lui, la résolution des télescopes basés au sol utilisés par son équipe serait 50 fois plus grande que celle de l’instrument de la sonde européenne. Le scientifique a même reconnu avoir détecté des variations de méthane selon les régions de l’atmosphère martienne. Le gaz serait particulièrement abondant au niveau de l’équateur et notamment dans la région de Meridiani Planum que le robot Opportunity de la NASA explore en ce moment même.


Le télescope Canada-France-Hawaii

Une autre équipe internationale a également détecté du méthane sur Mars grâce au télescope Canada-France-Hawaii. Jean-Pierre Maillard, de l’Institut d'Astrophysique de Paris (CNRS), Vladimir Krasnopolsky de la Catholic University of America (Washington DC) et T. Owen de l'université d'Hawaii ont fait part de la détection de ce gaz dans l’atmosphère de la planète rouge. Ils présenteront prochainement en détail leur découverte au colloque de l'European Geophysical Union à Nice (25-30 avril). Trois observations le montrent aujourd’hui, il y a bien du méthane dans l’atmosphère de la planète rouge ! Reste à savoir quelle est son origine. Bien évidemment, l’hypothèse de la présence actuellement sur Mars, ou dans ses profondeurs, d’une forme de vie est la plus séduisante, mais elle reste cependant à confirmer.

Vittorio Formisano, responsable principal de l’instrument PFS de Mars Express a ainsi dit : « Je ne déclare pas qu'il y a de la vie maintenant. Il n'y a encore aucune conclusion ». Le scientifique italien a ajouté par ailleurs qu’ « à (son) avis le plus probable serait une origine volcanique, mais j'ai besoin de beaucoup plus d'observations. Pour le moment, nous pouvons seulement dire qu'il y a présence de méthane et nous avons la possibilité de réunir plus de données pour finalement découvrir sa source ». Michael Mumma déclare quant à lui qu’il pense personnellement qu’il s’agit bien d’organismes vivants qui produisent actuellement ce méthane. Nous n’avons pas pour l’instant toutes les clés en main pour répondre à cette question captivante…

L’atterrisseur britannique Beagle 2 était équipé d’instruments qui lui auraient permis de détecter le méthane dans l’atmosphère martienne. Malheureusement, depuis le 25 décembre 2003, date à laquelle le petit robot devait se poser sur le sol martien, nous n’avons plus de nouvelle de lui.

Orbit-Mars vous propose un dossier complet sur cette découverte avec d’autres articles à suivre dans les prochains jours.


Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami Partagez


Dernières actualités publiées :

  27/05 Curiosity, le prochain robot martien lancé en 2011 !
  25/05 Il y a un an, Phoenix se posait sur Mars
  21/05 Mars en direct sur Twitter et Facebook !
  05/05 Phoenix, le bilan : toujours pas de matière organique sur Mars ?


 

(c) 2001-2011 Orbit-Mars 
Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

(Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits