Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Mars-Actualité

Les Infos Les archives

Mars Express : septembre, la moisson de découvertes !

le 02-10-2004 à 19:53

Mars Express n'en finit plus et nous débordons de nouvelles, mystérieuses et intéressantes pour la plupart. Le mois de septembre a permis à l'ESA de continuer à dévoiler les innombrables et intéressantes photographies de Mars Express : jetons un coup d'oeil à ces nouvelles photos !

10 Septembre, Solis Planum :


En ce début septembre 2004, l'ESA tenait à faire une rentrée en fanfare, et elle ne s'en est pas privée! Le 10, l'agence européenne nous a fourni un certain nombre de photos prises en mai 2004 quand la sonde fut passée au dessus de la région de Thaumasie, plus précisément au dessus d'un cratère d'impact lourdement érodé situé dans Solis Planum. Les photographies ont comme d'ordinaire été prises par la caméra stéréo haute résolution HRSC, d'une résolution de 48 mètres par pixel.
Remarquez cette couleur bleuâtre dans le coin supérieur gauche : il montre la présence proche d'un nuage ou d'une brume. Au sud, c'est à dire vers la droite de l'image, une structure tectonique peut être aperçue se dirigeant vers le nord-ouest, nord-est ainsi que est-nord-est, ce qui montre trois phases de développement. A l'extrême gauche se situe un plateau presque circulaire d'une quinzaine de kilomètres. Cette région doit être un vieux cratère d'impact rempli de sédiments accumulés par le temps. Il y a longtemps, la couche la plus fragile fut soufflée, mais les couches intérieures, plus dures, sont restées : ce phénomène est appelé "soulagement inversé".



Voici la mise en perspective réalisée par les scientifiques. (crédit : ESA)

20 Septembre, méthane et vapeur d'eau...:

Le 20 septembre, l'ESA fait sensation en annonçant un nouvel indice, encore plus crédible, d'une possibilité de vie sur Mars : en effet, les scientifiques ont découvert une coïncidence considérable des chiffres de concentration du méthane et de vapeur d'eau. Ces résultats, obtenus par le PFS, a permis une remontée d'espoir dans la compréhension des processus géologiques et atmosphériques de la planète rouge et donnent des hypothèses plus crédibles au sujet de la vie actuelle sur Mars.
Le PFS a constaté qu'à 10-15 kilomètres de la surface, la vapeur d'eau est mélangée et bien uniforme dans l'atmosphère : cependant, ce qui intrigue les scientifiques c'est que le PFS a observé une concentration deux à trois fois plus importante dans les régions d'Arabia Terra, Elysium Planum et Arcadia-Memnonia. Coïncidence, ces régions avaient déja été distinguées par Mars Odyssey qui observa une couche de glace à dix centimètres dessous de leur surface. Des analyses encore plus profondes de l'équipe PFS ont permis de mettre en commun les concentrations de méthane dans les régions où la vapeur d'eau et la glace en sous-sol sont plus concentrées. Ces données semblent donc avoir une cause souterraine commune...
Ceci pourrait ainsi s'expliquer grâce à la théorie de la "table de glace" dans laquelle la chaleur géothermique souterraine ferait circuler vers la surface de l'eau et d'autres matériaux : puis ces matériaux gèleraient à cause de la température de surface d'environ -23°C. Peut-il par conséquent y circuler de l'eau, ainsi qu'une forme de vie bactérienne en dessous de la "table de glace" ?

De plus, le PFS a détecté d'autres gaz, et des études profondes seront menées pour savoir s'il existe un lien entre la vapeur d'eau et ces gaz. Affaire à suivre, mais la réponse approche...

27 Septembre, à propos de l'eau martienne...

Grâce aux différentes photographies prises par Mars Express, les scientifiques européens ont pu conforter certaines hypothèses concernant l'histoire passée de l'eau sur Mars. L'instrument ASPERA de la sonde a pu conforter ainsi une des hypothèses expliquant la perte de l'eau martienne. En effet, Mars est bombardée de particules de vent solaire, qui éroderaient sa fine couche atmosphérique. Les scientifiques pensent que le vent solaire aurait contribué, il y a des millions d'années de cela, à l'amincissement de l'atmosphère martienne. La pression atmosphérique étant devenue trop faible pour permettre à l'eau liquide de s'écouler en surface, une bonne partie de cette eau martienne a été perdue dans l'espace.
La caméra HRSC a montré des évidences telles que les formes d'un océan dans l'hémisphere nord. Toutes ces données ont été recueillies grâce à l'ASPERA3 embarquée sur Mars express, qui mesure les effets du vent solaire et les rapports avec les vents planétaires sur la planète rouge. ASPERA3 a montré que le vent solaire s'introduisait dans l'atmosphère planètaire jusqu'à 270 kilomètres d'altitude, ce qui pourrait être la raison de la grosse réduction de l'atmosphere martienne...


Une photo couleur d'Ophir Chasma (crédit : ESA)

En second lieu, intéressons nous à la deuxième annonce de cette journée, à savoir les photos d'Ophir Chasma, situé au nord du vaste canyon de Valles Marineris, avec une résolution record de 36 mètres par pixel ! Bien que la région ait été cartographiée en long, en large et en travers, Valles Marineris cache encore bien des choses sur son passé géologique. L'escarpement du nord d'Ophir Chasma, vers la gauche de l'image, a une élévation de 5000 mètres. On peut voir plusieurs pentes de matériaux effondrés, indiquant des instabilités inclinées à la base de l'escarpement et vers le sud, le long de la vallée sur plus de 70 kilomètres. Au sud, vers le coin droit, on peut voir le terrain chaotique sombre de Candor Chaos. Ce terrain est caractérisé par les blocs polygonaux qui suggèrent des mouvements géologiques dans des directions entre le nord et le sud et entre l'est et l'ouest. Le terrain chaotique sur Mars est souvent connecté aux canaux d'écoulement, indiquant la sortie catastrophique de grands réservoirs d'eau et l'écroulements de roches. Un des grands buts de Mars Express est de cartographier et découvrir la région de Valles Marineris au maximum.


Réalisation 3d d'Ophir Chasma (crédit : ESA)


On ne pouvait commencer une rentrée aussi bien...

Source : ESA

Par Pierrick Jouan

Imprimer cet article  Envoyer cet article à un ami Partagez


Dernières actualités publiées :

  27/05 Curiosity, le prochain robot martien lancé en 2011 !
  25/05 Il y a un an, Phoenix se posait sur Mars
  21/05 Mars en direct sur Twitter et Facebook !
  05/05 Phoenix, le bilan : toujours pas de matière organique sur Mars ?


 

(c) 2001-2011 Orbit-Mars 
Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

(Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits