Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 

Faits marquants et dernières découvertes 
 

 

Le point sur les dernières découvertes des sondes martiennes, l'analyse des résultats, les faits marquants de l'exploration. Cette page spéciale vous permet de connaître les dernières avancées de notre connaissance de la planète rouge et les nombreuses questions que soulèvent les nouvelles découvertes.

Dernière mise à jour :  11/08/2005 20:50 
En bref :

Voici les titres des découvertes ou faits marquants développés sur cette page :

Mars Express :
  • Mars Express confirme la présence de Méthane dans l'atmosphère martienne !

  • Méthane + vapeur d'eau + glace sous-superficielle = vie ?

  • Outre le méthane, Mars Express détecte aussi du formaldéhyde !

  • Découverte d'une mer de glace sous la surface martienne !


  • Opportunity :
  • Une mer d'eau salée propice à la vie ?...

  • En définitive plutôt une étendue d'eau acide et salée

  • Les billes d'hématite !

  • Les traces de roue d'Opportunity : bizarre bizarre...


  • Spirit :
  • Des traces d'une évaporation ancienne d'eau ?

  • « Pot of Gold », une roche mystérieuse, un exemplaire unique dans le cratère de Gusev !






  • Mars Express : corrélation entre la concentration de vapeur d'eau et de méthane dans l'atmosphère et la présence de glace dans le sous-sol !

    Mars Express confirme la présence de Méthane dans l'atmosphère martienne !

    EXCLUSIF : Les explications de Jean-Pierre Maillard concernant la détection de méthane dans l'atmosphère martienne : Go !

    Jean-Pierre Maillard de l’Institut d'Astrophysique de Paris (CNRS) et co-découvreur de la présence de méthane dans l’atmosphérique martienne a répondu aux questions d'Orbit-Mars concernant la récente détection de ce gaz par la sonde européenne Mars Express.
    « Qu'en est-il quant à l'hypothèse d'une source biologique actuelle de ce méthane? Nous avons indiqué dans le résumé que c'était une hypothèse plausible. Le méthane a une durée de vie de 340 ans dans les conditions d'ensoleillement de Mars. Il faut donc une source pour le renouveler. Nous avons fait aussi la recherche de SO2, le gaz des volcans. Ce gaz est absent. Donc une origine volcanique semble exclue. En dehors d'une origine bactérienne souterraine la seule autre possibilité pourrait être les produits d'une comète ayant heurtée Mars ce que l'on ne peut pas exclure, mais on n'en a aucune preuve. Cette exploration de Mars apportera peut-être la réponse. »

    Des organismes vivants sont-ils à l'oeuvre sur Mars ou dans ses profondeur à l'heure actuelle ? Le mystère reste entier !


    Les articles publiés sur Orbit-Mars à ce sujet :
  • Mars Express confirme la présence de méthane : Go !

  • Du méthane détecté par trois équipes différentes : Go !


  • Il est également possible que le méthane détecté par le PFS et les observatoires terrestres soit d'une origine biologique "indirecte" dirons-nous. En effet, des scientifiques pensent qu'il pourrait résulter de la transformation du kerogen, qui constitue les restes fossiles d'êtres vivants, en pétrole et méthane sous l'effet de la chaleur géothermique souterraine. Des photographies de la sonde Mars Global Surveyor dans Meridiani Planum (la région par ailleurs explorée par le robot Opportunity) présenteraient peut-être les traces de cette activité au bord de certains cratères d'impact.


    Méthane + vapeur d'eau + glace sous-superficielle = vie ?

    L'instrument PFS de Mars Express a également détecté, dans l'atmosphère des mêmes régions martiennes où il a trouvé du méthane, une concentration plus forte que la normale en vapeur d'eau ! Mieux encore, ces régions s'avèrent être celles où la sonde américaine Mars Odyssey a détecté de la glace d'eau dans les premiers mètres sous la surface. Les régions particulièrement concernées sont Arabia Terra, Elysium Planum et Arcadia-Memnonia.
    Coïncidence ?... Selon les scientifiques, il semble clair que ces trois observations sont liées. Mais les explications sur leurs origines restent incertaines.
    La thése actuellement privilégiée est celle de la "table de glace". Selon cette théorie, la chaleur géothermique souterraine ferait circuler vers la surface de l'eau et d'autres matériaux : puis ces matériaux gèleraient à cause de la température de surface d'environ -23°C. Peut-il par conséquent y circuler de l'eau, ainsi qu'une forme de vie bactérienne en dessous de la "table de glace" ? (voir Go ! )Des bactéries productrices de méthane, ce qui expliquerait les trois observations ?


    Outre le méthane, Mars Express détecte aussi du formaldéhyde !

    Du formaldéhyde (CH2O) a été détecté en grande quantité dans l'atmosphère martienne par le spectromètre PFS de Mars Express. Cette molécule est produite par oxydation du méthane. Etant donné que la présence de méthane dans l'atmosphère martienne est aujourd'hui avérée, il est normal de trouver du formaldéhyde dans cette même atmosphère. Cependant, ça n'est pas sa présence mais sa quantité qui a surpris les scientifiques. Il y aurait en effet 10 à 20 fois plus de formaldéhyde que de méthane dans l'atmosphère martienne ! Seulement voilà... le formaldéhyde ne peut "survivre" dans l'atmosphère martienne que pendant 7 heures et demi ! S'il est présent dans de telles quantités dans l'atmosphère, cela veut donc dire qu'il est produit en continu et, qui plus est, à grande vitesse ! Ce qui implique que le méthane, à l'origine du formaldéhyde, soit produit également à cette vitesse en continu ! CQFD ! Ainsi 2,5 millions de tonnes de méthane seraient produites par an. Selon les scientifiques, c'est trop pour qu'un processus géologique seul soit à l'origine de cette production de méthane. Il semble donc que l'hypothèse biologique se renforce. Existe-t-il des colonies microbiennes productrices de méthane dans le sous-sol de Mars ? Peut-être... seul l'avenir nous le confirmera !


    Découverte d'une mer de glace sous la surface martienne !

    Cette nouvelle a fait sensation dans toute la communauté scientifique ! Cette image semble donc montrer une mer d'eau gelée, dans la région d'Elysium Planitia, aux alentours de l'équateur martien. On peut y apercevoir ce que pourraient être les équivalents de nos morceaux de glace en Arctique ou en Antarctique, sur des dizaines de kilomètres. L'eau qui aurait formé cette mer proviendrait de sous la surface martienne, et serait sortie d'une série de fractures désignées Cerberus Fossae. La glace d'eau est instable sur Mars du fait de la basse pression atmosphérique, et se sublime (c'est à dire passe de l'état solide à gazeux), mais certains encroits glacés semblent avoir été protégés par la couche de poussières et de cendres. Le fait que la région soit clairsemée montre qu'il s'agit d'une formation récente, d'environ 5 millions d'années. La question est de savoir si la glace est encore là ou non, et si l'eau liquide peut se trouver à quelques mètres de profondeur, et cela, c'est le radar Marsis qui nous le dira...





    Opportunity : le passé humide de Terra Meridiani !

    Plus d'un an après son arrivée sur Mars dans la région de Meridiani Planum, le robot Opportunity de la NASA continue sa mission d'exploration. Mais il a déjà largement montré que l'eau liquide a joué un grand rôle dans cette région martienne.


    Une mer d'eau salée propice à la vie ?...

    Les premières observations et analyses de roches faites par Opportunity ont montré que la région de Meridiani Planum était jadis humide, l'hypothèse de l'existence d'une ancienne mer salée a même été évoquée.
    En savoir plus :
  • Opportunity : l'eau a coulé sur Mars et la vie a pu s'y épanouir Go !

  • Opportunity sur le rivage d’une ancienne mer salée ! Go !


  • Le géologue électronique a bien prouvé qu'il y a eu une étendue d'eau (dont la grandeur reste cependant à déterminer) dans Meridiani Planum. Le climat aurait-il pu alors être favorable à l'apparition et à l'épanouissement de la vie dans cette région ? La réponse à cette question reste en suspens...
    En savoir plus :
  • Une découverte sans précédent, un début de réponse sur nos origines Go !

  • Le point complet et les détails de la découverte Go !



  • En définitive plutôt une étendue d'eau acide et salée

    D'autant plus que d'après de nombreux scientifiques, la réponse à cette question pourrait être négative. En effet, s'il semble avéré que la région de Meridiani ait hébergé jadis une étendue d'eau salée, la présence d'un minéral particulier dans les roches analysées, la jarosite (sulfate de fer hydraté), prouve que cette eau était très acide. Les scientifiques penchent donc plutôt pour un lac acide ou un système hydrothermal acide jadis dans la région de Meridiani Planum. Dans un tel environnement, seules des formes de vie très primitives et surtout très résistantes ont pu exister, mais aucune hypothèse ne peut être exclue pour le moment. Une chose est sûre : le milieu humide d'autrefois dans Meridiani n'était pas aussi propice à la vie que les scientifiques de la NASA ont voulu nous le faire croire après les premiers résultats du robot.


    Les billes d'hématite !

    Dès les premières photographies du sol martien prises par Opportunity, les scientifiques ont été étonné d'y voir une multitude de petites sphérules de 1 à 2 mm de diamètre baptisées "myrtilles" par les ingénieurs de la mission. Ces billes qui tappissent toute la plaine de Meridiani Planum, et sont même présentes au coeur des roches, sont constituées d'hématite et ont été formées en présence d'eau.
  • En savoir plus : Go !

  • Je vous conseille également la lecture de cet excellent article Go ! de Philippe Labrot, responsable du site Nirgal.net, qui évoque plusieurs hypothèses pouvant expliquer la présence d'hématite dans Meridiani Planum.


    Les traces de roue d'Opportunity : bizarre bizarre...

    Lorsque le robot Opportunity est sorti du cratère Endurance qu'il explorait, il a croisé les traces de roue qu'il avait laissé quelques semaines avant sur le sol de la plaine martienne. La différence entre les traces fraîches et anciennes est saisissante : le sol sur lequel ont été laissées les anciennes traces semble s'être recomposé et relevé tandis que les traces récentes sont beaucoup plus foncées et profondes dans le sol. Le souffle du vent ou un dépôt de poussière ne semble pas pouvoir expliquer cette observation étrange. Plusieurs hypothèses ont été évoquées allant d'une chimie possible organique dans le sol, à une chimie prébiotique capable de retenir et de concentrer les traces d'humidité... La présence d'une fine couche de bactéries présentes sous la surface a également été évoquée, mais rien ne permet de le vérifier ! (source : Go ! )





    Spirit : la difficile quête des preuves d'écoulement d'eau dans le cratère de Gusev

    Le robot Spirit n'a pas eu autant de chance que son confrère Opportunity... En effet, alors que l'on s'attendait à trouver des preuves évidentes d'un écoulement passé d'eau liquide dans le cratère de Gusev, Spirit observe surtout de nombreuses preuves de volcanisme au sein de ce cratère !

    On sait en effet que le volcan Appolinaris Patera, situé au nord du grand cratère a déversé ses laves vers le sud jusqu'à Gusev et a pu aussi recouvrir la région de nombreux dépôts volcaniques. Cependant, il est certain que Gusev a également eu dans son histoire un épisode liquide et humide comme le confère la grande vallée asséchée Ma'adim Vallis qui débouche en plein dans le cratère.

    Les rares observations faites par Spirit qui attestent d'une présence passée d'eau liquide prouvent une activité liquide très ancienne, remontant peut-être à plusieurs milliards d'années... Peut-être même contemporaine ou antérieur au cratère lui-même... Les roches sur lesquelles le robot a trouvé ces preuves ont probablement été amenées là, au coeur du cratère, par charriage d'un courant d'eau ou ont été dégagées par l'impact lui-même.

  • Le rocher Humphrey, première preuve de la présence passée d'eau dans la région de Gusev trouvée par Spirit : Go !

  • Le deuxième rocher attestant de l'action de l'eau, Mazatzal, sur les bords du cratère Bonneville : Go !


  • Après ces premières preuves peu concluantes, d'autres observations intéressantes ont été faites par le robot :

    Des traces d'une évaporation ancienne d'eau ?

    L'analyse de tranchées faites par Spirit dans le sol a montré une concentration de magnésium et de soufre dans le sol. Les scientifiques de la mission pensent qu’il pourrait s’agir de sulfate de magnésium, formé lorsque de l’eau liquide se serait infiltrée dans le sol puis évaporée, laissant derrière elle les minéraux qui la constituaient, dont le sel. Cette analyse corrobore l’observation de zones -supposées- d’évaporites derrière les Columbia Hills par la sonde Mars Global Surveyor en orbite.
    Autre découverte faite par Spirit qui rejoint cette thèse : de mystérieuses formations blanchâtres ont été observées dans le sol après le passage des roues du robot. Il pourrait également s’agir d’évaporites.


    « Pot of Gold », une roche mystérieuse, un exemplaire unique dans le cratère de Gusev !

    Enfin, la plus importante des découvertes faites par le robot Spirit revient à une petite roche à l’allure biscornue baptisée « Pot of Gold ». Cette roche représentait en effet de l’or pour les scientifiques de la mission ! Les instruments de Spirit y ont détecté de l’hématite pour la première fois dans le cratère de Gusev ! Rappelons que l’hématite est un minéral qui se forme en présence d’eau (bien qu’une autre forme de ce minéral soit d’origine volcanique). Cette pierre a été très probablement sculptée par l’action de l’eau, peut-être accompagnée d’un composé acide. En effet, l’aspect de la roche est étonnant, « Pot of Gold » paraît comme rongée de l’intérieur et la surface de la roche est parsemée de formes irrégulières au bout desquelles ont peut apercevoir ce qui ressemblerait à… des sphérules ! Oui, « Pot of Gold » recèle de grandes similitudes avec les roches qu’Opportunity a pu étudier de l’autre côté de la planète.

    En savoir plus : Go !
     
     
     

    (c) 2001-2011 Orbit-Mars 
    Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

    (Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
    Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
    Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits