Chronologie > Insertion orbitale

L'insertion orbitale de Mars Express sera une étape décisive dans la mission. C'est en effet le moment où la sonde, une fois arrivée à une distance assez proche de Mars, doit freiner grâce à son moteur principal puis être capturée par l'attraction gravitationnelle de la planète. La sonde décrit alors de grandes orbites elliptiques autour de Mars.

 

L'insertion orbitale

25 Décembre 2003

Une manœuvre délicate et intense...

L'insertion orbitale est l'un des moments de la mission des plus importants. En effet, elle doit être exécutée sans faute sous peine de voir la sonde survoler Mars à grande vitesse sans se mettre en orbite et dériver ainsi sur une orbite héliocentrique, c'est à dire autour du Soleil... La moindre mesure et la moindre seconde de retard peut être fatale.

Les préparatifs de l'insertion orbitale sont donc intenses. Des mesures précises doivent être faites pour connaître la position de la sonde et sa vitesse. Les télécommunications avec le vaisseau spatial, seront effectuées grâce au Deep Space Network de la NASA, un grand réseau mondial de paraboles recevant et envoyant des signaux radio vers Mars Express. En voyageant à la vitesse de la lumière, un signal radio met environ 8 minutes et 30 secondes pour traverser la distance séparant  la sonde de la Terre. Pour faire face à ce petit décalage et aux coupures de communications qui se produiront lorsque Mars Express passera dans l'ombre de Mars, la sonde est programmée pour exécuter toutes les actions exigées indépendamment des opérateurs terrestres. Des milliers de logiciels de commandes contrôlant les événements mécaniques et pyrotechniques doivent être exécutés avec succès à l'heure exacte pour que la manœuvre d'insertion orbitale réussisse.

Mars Express en orbite martienne. (ESA)

Déroulement de l'insertion orbitale

Après avoir largué l'atterrisseur Beagle 2, Mars Express sera envoyée dans une nouvelle trajectoire qui la sauvera de la collision avec la planète rouge (voir Largage de Beagle 2). La vitesse de la sonde sur cette trajectoire sera très élevée et elle devra donc impérativement se freiner sous peine de quitter le voisinage de Mars et de partir sur une orbite autour du Soleil.

Le freinage de la sonde sera effectué par son gros moteur principal. En diminuant ainsi sa vitesse, Mars Express finira par se faire happer par la force gravitationnelle de Mars et se mettra ainsi en orbite autour de la planète. Les premières orbites seront très longues et elliptiques (de 25° d'inclinaison) puis, peu à peu, la sonde se placera sur son orbite définitive (de 87° d'inclinaison) grâce à 4 manœuvres de propulsion bien dosées.

Étape suivante :  > Atterrissage de Beagle 2