Accident10 octobre 2009 : Spirit souffre toujours de problèmes de communication avec la Terre. Son antenne grand-gain a disfonctionné le 15 septembre, puis le 25 septembre. Actuellement, toutes les communications entre la Terre et le robot se font à l'aide de son antenne à bas débit et de la sonde Mars Odyssey qui survole régulièrement le site où se trouve Spirit. Les données scientifiques et techniques échangées sont donc limitées. L'équipe de la mission espère basculer en mode normal de communication, utilisant l'antenne grand-gain, après une série de tests du système d'orientation de l'antenne. Par ailleurs, le robot poursuit ses activités d'étude de son lieu d'enlisement pour préparer sa libération prochaine. Le 2 octobre il a ainsi terminé un panorama d'images du sol situé sous ses roues à l'aide de la caméra microscopique de son bras robotique.

Accident1er octobre 2009 : Tandis que le travail continue au JPL pour évaluer la meilleure méthode susceptible de libérer Spirit de son piège, le robot a connu des défaillances de télécommunications ces derniers jours. Le 15 septembre, le système mécanique orientant l'antenne grand-gain qui permet à Spirit de communiquer avec la Terre à haut débit a mal fonctionné. Les jours suivants, les communications ont dû être effectuées à l'aide de l'antenne à bas débit et aux liaisons radio avec Mars Odyssey. Les ingénieurs du JPL ont mené des tests sur les moteurs orientant l'antenne grand-gain la semaine dernière et les tests se sont bien passés. La situation devait revenir à la normale cette semaine.

Accident16 septembre 2009 : Selon les derniers communiqués de presse de la NASA, Spirit ne semble pas prêt à quitter son piège de sable pour le moment, du moins pas avant octobre. Les tests réalisés sur Terre à l'aide de deux répliques du robot (l'une de poids comparable à Spirit, et l'autre plus légère) sont actuellement complétés par un modèle informatique qui aidera les ingénieurs à évaluer l'effet de la gravité martienne (plus réduite que sur Terre, car Mars est plus petite) sur les mouvements du robot. Plusieurs semaines de travail seront encore nécessaires avant qu'une première série de commandes ne soit envoyée à Spirit. Sur Mars, le rover poursuit patiemment ses analyses de sol et prises de photos. La poussière soulevée par la tempête qui a sévi sur le site en août est toujours en suspension dans le ciel au dessus de Spirit, ce qui limite ses capacités énergétiques.

Accident5 septembre 2009 : La tempête de poussière qui a sévi ces derniers jours dans le cratère de Gusev s'est finalement calmée et le ciel s'est éclairci. La production d'énergie par les panneaux solaires de Spirit s'est améliorée et le robot a produit 564 Wh le 2 septembre (sol 2014). Cependant, l'activité de Spirit n'a pas été plus importante pour autant... En effet, de nombreux problèmes sont survenus sur Terre cette semaine et ont empêché l'envoi des instructions quotidiennes à Spirit. Une panne générale du réseau mondial d'antennes permettant la communication avec les sondes spatiales, le Deep Space Network, est d'abord survenue le 27 août. Puis le 31 août, les locaux du JPL d'où sont contrôlés les robots, ont été évacués car l'air y était rendu irrespirable par la fumée dégagée par de violents feux de broussailles voisins (voir images : Go !). Enfin, la sonde Mars Reconnaissance Orbiter qui assure habituellement le relais radio entre les robots et la Terre était indisponible (voir Go !), obligeant la programmation de survols supplémentaires par une autre sonde, Mars Odyssey. Bref, Spirit est resté inactif jusqu'au 2 septembre où il a repris ses analyses du sol martien. Au JPL les simulations de désensablement réalisées grâce à deux répliques du robot sur deux sols simulants différents sont maintenant terminées. Les données collectées seront étudiées avec soin avant d'envoyer une première séquence de manœuvres à Spirit courant septembre.

Accident26 août 2009 : Le 18 août, Spirit vivait son 2000ème sol sur Mars (un sol = un jour martien = 24h37min), une date symbolique ! Le robot poursuit l'étude du sol martien à l'aide des instruments situés sur son bras robotique en analysant plusieurs cibles différentes (voir image : Go !). Ces derniers jours, Spirit a subi une tempête de poussière régionale qui a fait fortement chuter la production d'énergie de ses panneaux solaires. De 744 Wh le 19 août, la production est passée à 392 Wh le 24 août ! Les activités du robot ont été immédiatement réduites par l'équipe de la mission et Spirit est désormais hors de danger alors que la tempête semble diminuer d'intensité. Cependant, la poussière soulevée par cette tempête restera en suspension dans l'atmosphère pendant plusieurs jours et se déposera peu à peu sur les panneaux solaires... Espérons qu'un épisode venteux viendra nettoyer cette poussière ! Il faudra donc sans doute attendre pour que Spirit retrouve toute son énergie. Sur Terre, une autre réplique du robot (plus légère) est actuellement utilisée pour effectuer des simulations de désensablement. Les premières commandes pourraient être envoyées à Spirit en septembre selon la NASA.

Accident12 août 2009 : Après une réunion des ingénieurs et scientifiques de la mission, il a été décidé que la première tentative pour libérer Spirit de son piège de sable était reportée ultérieurement, à une date encore indéterminée. Les scientifiques souhaitent en effet profiter du surplus d'énergie produit par les panneaux solaires du robot (très propres : Go !) pour étudier plus en détail le sol martien. Par ailleurs, les ingénieurs réalisent actuellement d'autres tests de manœuvres à l'aide de la réplique du robot pour déterminer le meilleur moyen de sauver Spirit. Étant donné l'excellente production d'énergie du robot, il n'est pas urgent de sortir Spirit de son piège pour le moment. Les ingénieurs pourront prendre leur temps sans craindre l'arrivée de l'hiver dans les prochains mois et les scientifiques pourront encore profiter pendant plusieurs sol (un sol = un jour martien) du riche potentiel scientifique du lieu d'enlisement (voir image du bras robotique au travail : Go !).

Accident31 juillet 2009 : Le 24 juillet, Spirit a rencontré un problème avec son bras robotique (très sollicité depuis ces dernières semaines) qui n'a pas effectué correctement les manœuvres programmées. Le 28 juillet le fonctionnement des différentes articulations du bras a été testé et tous les tests se sont révélés positifs. (image en couleur du bras robotique, des panneaux solaires, et du sol devant Spirit : Go !) Sur Terre, des séries de manœuvres longues sont simulées pour trouver le meilleur moyen de sortir Spirit de son piège de sable (voir image : Go !). Les commandes permettant la libération du robot seront sans doute envoyées à Spirit dès début août (peut-être entre le 5 et le 10 août). La libération de Spirit approche !

Accident24 juillet 2009 : Spirit est toujours enlisé sur Mars depuis le 6 mai 2009. Cependant, il continue à étudier le sol martien à l'aide de ses instruments scientifiques (voir image : Go !). La production d'énergie grâce aux panneaux solaires est excellente (935Wh au sol 1974, soit le 23 juillet) et les ingénieurs de la NASA ont bon espoir de sortir Spirit de son piège de sable en août si tout va bien. Les tests sur la réplique du robot se poursuivent (voir image : Go !) et après avoir testé 11 types de manœuvres élémentaires, les ingénieurs s'apprêtent à les combiner pour mettre sur pied une séquence de commandes qui pourra permettre de libérer Spirit. Les observations du robot ont par ailleurs montré que le sol situé sous les roues gauches de Spirit semble plus compact, et offre donc une meilleure adhérence, que le sol situé sous les roues droites. Les simulations, jusque là réalisées sur un sol uniforme, seront donc bientôt effectuées avec deux types de sols différents.

Accident17 juillet 2009 : Spirit poursuit son analyse du sol martien. Le 13 juillet (sol 1965), la cible déjà évoquée a été brossée à l'aide de l'outil d'abrasion de roche et plusieurs images ont été prises à l'aide de la caméra microscopique le lendemain après le brossage. On voit ici le bras robotique en action Go ! et ici une des images obtenues par le microscope Go ! . Le spectromètre APXS a également été placé sur la cible pour effectuer ses mesures pendant la nuit. Le 15 juillet, une autre cible a été photographiée et analysée. Fort d'une production d'énergie remarquable (944Wh au sol 1967) Spirit poursuit son ambitieux programme d'analyse du sol martien. Sur Terre, les tests de désensablement se poursuivent et 11 types de manœuvres différentes sont en cours de simulation.

Accident11 juillet 2009 : Spirit, toujours bloqué au même endroit sur Mars, poursuit son étude du sol dans lequel il s'est enlisé. De nombreuses images de particules de sol prises à l'aide de sa caméra microscopique ont été prises cette semaine (voir pour exemples : Go ! et Go !). Un contact avec l'outil d'abrasion de roche (RAT), situé sur le bras robotique, a même été tenté le 2 juillet, mais l'instrument n'a pas pu s'approcher assez près de sa cible pour la brosser. Une empreinte ronde est ainsi visible dans le sol : Go ! . Sur Terre au JPL, les opérations de simulation des manœuvres de libération ont commencé pour de bon le 6 juillet et vont se poursuivre tout le mois de juillet.

Accident27 juin 2009 : Ces derniers jours, Spirit a poursuivi ses analyses du sol martien, a pris des clichés du ciel nocturne photographiant Vénus et la Terre et le 23 juin, le vent a de nouveau balayé les panneaux solaires du robot, augmentant sa production d'énergie à un niveau record de 945 Wh le 24 juin ! Le sol dans lequel est piégé le robot semble très intéressant au regard des scientifiques de la mission, voir image : Go !

Accident25 juin 2009 : Le robot Spirit est toujours bloqué, depuis fin avril-début mai 2009, dans le sable martien. Depuis cette date, Spirit n'a pratiquement pas bougé et l'équipe de la mission attend de pouvoir simuler correctement la situation du robot à l'aide d'une réplique reposant sur un analogue de sol en laboratoire sur Terre. Les simulations, retardées par des problèmes informatiques et par la nécessité de trouver un bon analogue physique du sol dans lequel est piégé Spirit, devraient commencées dès cette semaine au JPL. Elles pourront prendre plusieurs semaines, le temps de tester toutes les possibilités de libération qui puissent être envisagées. Les premières manœuvres appliquées à Spirit sur Mars seront peut-être tentées à partir de la mi-Juillet. Par ailleurs, l'analyse des images renvoyées par la caméra microscopique du robot (voir image : Go !) a été précisée et il ne semble pas que le rocher pointu mis au jour par cette image ne présente un danger pour Spirit. De même, les diagnostics de la roue centrale gauche n'ont finalement révélé aucun blocage. Spirit poursuit actuellement ses prises d'images et utilisations d'instruments scientifiques pour analyser le sol martien. Des analyses nocturnes ont aussi été programmées, profitant de l'excellente capacité énergétique du robot (853Wh le 17 juin).

Accident9 juin 2009 : Cette semaine, Spirit a pris des images du sable et des rochers situés sous ses roues à l'aide de la caméra microscopique de son bras robotique. Cette caméra est utilisée habituellement par le robot pour obtenir des images détaillées des particules de sol ou de la texture des roches, mais jamais les ingénieurs de la mission n'avait envisagé de l'utiliser pour vérifier la présence de roches sous le ventre de Spirit. Le panorama réalisé à partir des images prises au sol 1925 (le 2 juin 2009) est donc flou, mais suffisamment net pour distinguer les rochers et mesurer l'enfoncement des roues (voir l'image : Go !). Un rocher pointu semble d'ailleurs toucher légèrement le châssis de Spirit, on ne sait pas pour le moment si ce rocher pourra poser problème lors des manœuvres de libération. Pour l'heure, Spirit est toujours immobile et au JPL l'équipe de la mission a enfin commencé à utiliser la réplique du robot (les problèmes informatiques étant réglés) et tester différents analogues de sol martien. Spirit a par ailleurs mené ses derniers jours des analyses du sol dans lequel il est enlisé à l'aide de divers instruments scientifiques, profitant de sa formidable production d'énergie (884Wh au sol 1926). Enfin, l'endroit où se trouve Spirit, le piège de sable, a été cette semaine baptisé Troy par l'équipe de la mission.

Accident31 mai 2009 : Le robot est toujours bloqué sur Mars au niveau de West Valley (voir image : Go !). Cependant Spirit a été très actif cette semaine, bénéficiant d'un nouveau coup de vent qui a littéralement nettoyé ses panneaux solaires et augmenté sa production d'énergie à 843Wh le 27 mai (une valeur proche des 850-900Wh produits au tout début de la mission!). Energétiquement parlant, Spirit a donc retrouvé toutes ses capacités et le robot a conduit des observations avec son spectromètre thermique TES, des relevés de l'argon atmosphérique à l'aide de son spectromètre APXS, et a pris d'autres photos de son environnement qui constitueront bientôt un panorama à 360°C incluant les panneaux solaires tout propres du robot (extrait de ce futur panorama : Go !) ! Ce week-end, Spirit devait prendre des photos de ses roues sous son châssis à l'aide de la caméra située sur son bras robotique, comme l'a fait son jumeau Opportunity il y a quelques jours (voir image : Go !), ceci afin d'apprécier l'enfoncement du robot par rapport aux rochers qui pourraient se trouver sous son châssis et constituer un danger lors des manœuvres de libération. Les opérations de simulation au JPL n'ont pas encore commencé, le remplacement d'un ordinateur contrôlant la réplique de Spirit prenant plus de temps que prévu. Mais des tests d'analogue de sol martien seront conduits à l'aide d'une réplique plus petite en attendant la véritable simulation.

Accident23 mai 2009 : Spirit est toujours bloqué sur Mars, au même emplacement depuis le 1er mai 2009. Cette semaine les ingénieurs de la mission ont étudié la roue centrale du côté gauche de Spirit, craignant que celle-ci n'ait été bloquée par un cailloux coincé dans son mécanisme... Heureusement, les tests effectués se sont montrés positifs et cette roue ne semble pas bloquée, mais d'autres tests seront conduits pour préciser ce diagnostic. Au JPL, la préparation de la reconstitution du sol martien avec le prototype du robot se poursuit, mais la panne d'un ordinateur nécessaire à la réalisation de ces tests retarde le début des opérations. Sinon, Spirit est en bonne santé, les batteries bien chargées et le robot prend de nombreuses photos de son environnement : Go !

Accident17 mai 2009 : L'équipe de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) est actuellement mobilisée pour libérer Spirit de son piège de sable. Une reconstitution du piège à l'aide d'une réplique de Spirit est en cours en Californie. Toute commande envoyée à Spirit sera d'abord testée sur Terre pour évaluer son efficacité. Les roues motrices du robot sont ensablées dans de fins grains de silice, la roue avant droite étant pour sa part bloquée depuis 2006, et agit donc comme une ancre qui rend encore plus difficile le dégagement du robot. Par ailleurs, si Spirit s'enfonce davantage dans le sol, il y a un risque important que le bas de caisse du robot racle contre des rochers... Le dégagement de Spirit prendra sans doute plusieurs semaines. Le 13 mai, la production d'énergie de Spirit était très bonne avec 652Wh et les sessions de communication avec la Terre ont été augmentées.

Accident10 mai 2009 : Les problèmes informatiques rencontrés par Spirit ces dernières semaines ont apparemment cessé, et l'équipe de la mission a mis en place de nouvelles configurations pour éviter qu'ils soient dommageables à l'avenir, s'ils se reproduisent. Mais le gros soucis rencontré par Spirit actuellement, c'est le sable martien qui se dérobe sous ses roues... Le robot s'est enlisé dans le sol et les ingénieurs tentent actuellement de l'en faire sortir, mais les progrès sont très faibles (de l'ordre du centimètre à chaque sol) et cela prendra donc sans doute plusieurs jours (voir images : Go !). Enfin, une bonne nouvelle : les panneaux solaires de Spirit ont de nouveau été nettoyés, grâce au vent, de la poussière martienne qui s'y était déposée. Spirit produit actuellement plus d'énergie qu'Opportunity !
Orbit-Mars vous propose un panorama réalisé grâce à Photosynth, permettant de découvrir l'environnement 3D du robot à partir de ses dernières images (sols 1889-1899) : Go ! .

Succès1er mai 2009 : Spirit va mieux ! Le robot a accompli 11 jours martiens d'opération (ou sols) sans rencontrer de problème technique. Cependant, les ingénieurs n'ont toujours pas trouvé d'explication aux soucis informatiques rencontrés par Spirit lors des semaines précédentes. Le 28 avril, Spirit a bénéficié d'un léger nettoyage de ses panneaux solaires par le vent martien : la production en électricité a augmenté de 10%. Pour info, Spirit produisait 223 Wh par jour début mars 2009 contre 372 Wh le 29 avril 2009. Du 23 au 29 avril, Spirit n'a fait que rouler mais ses progrès ont été très minces... le robot ne s'est déplacé au total que d'environ 3 mètres... Les opérateurs de la NASA qualifient le terrain de difficile : avec de nombreux rochers à gravir et du sol dans lequel le rover semble patiner (voir image : Go !).

Succès24 avril 2009 : Spirit a repris la route ! Le 23 avril Spirit a parcouru prudemment 1,7 mètres, histoire de se dégourdir un peu les roues !... En effet, le robot n'avait pas bougé depuis le 8 avril et le début des problèmes techniques qu'il a rencontré (voir ci-dessous). L'équipe de la mission a préféré reprendre la route vers Goddard et Von Braun avant d'avoir complètement élucidé l'origine des problèmes informatiques de ces derniers jours. En plus des redémarrages intempestifs et des amnésies chroniques, la NASA nous apprend aujourd'hui que Spirit a également oublié à trois reprises de se réveiller pour trois sessions programmées de communication avec la Terre lors de ces deux dernières semaines... Décidément, quelque chose ne tourne pas rond chez Spirit ! Espérons qu'il reprenne vite ses esprits !...

Accident23 avril 2009 : Après deux redémarrages inexpliqués les 11 et 12 avril (sols 1874 et 1875), l'équipe de la mission s'est aperçue que Spirit a aussi rencontré des problèmes avec sa mémoire flash les 11 et 13 avril (sols 1874 et 1876). Spirit n'a en effet enregistré aucune donnée dans sa mémoire flash lors de ces deux sols. Cette mémoire sert à stocker les images et autres données, même lorsque le robot est endormi pendant la nuit, en attendant de les transmettre à la Terre lors d'une prochaine session de télécommunication. L'origine de ces problèmes de mémoire n'a pas été élucidée... on ne sait pas s'ils sont liés aux redémarrages également observés ces derniers jours. Notons qu'un problème similaire avec la mémoire flash avait également été observé le 25 janvier dernier, sans explication. Les 14, 15 et 16 avril se sont déroulés sans soucis : Spirit communiquait correctement avec la Terre et enregistrait bien les données dans sa mémoire. Mais les problèmes ont repris les 17 et 18 avril : la mémoire flash n'a pas fonctionné et Spirit a redémarré de nouveau sans raison apparente... Heureusement, malgré ces soucis informatiques, le robot est en bonne santé avec des batteries correctement chargées ! Alors que l'équipe de la mission continue de chercher l'origine des problèmes rencontrés par Spirit, le robot devrait bientôt reprendre sa route vers Goddard et Von Braun si tout va bien.

Accident14 avril 2009 : Alors que Spirit est en bonne santé physique (malgré le blocage d'une de ses roues depuis 2006) et a pu parcourir maintenant 119 mètres autour de Home Plate depuis la fin de l'hiver martien pour rejoindre ses futures destinations plus au sud, la NASA a annoncé hier que le robot rencontrait des problèmes avec son ordinateur central... Spirit semble avoir redémarré son ordinateur au moins deux fois sans raison apparente entre le 11 et le 12 avril. Les redémarrages intempestifs auraient coïncidé avec l'utilisation de l'antenne grand-gain qui permet au robot de communiquer directement avec la Terre à haut débit. L'équipe de la mission travaille actuellement au diagnostic de ce problème. Peut-être que l'utilisation de l'antenne grand-gain sera à revoir ou à abandonner, ou bien peut-être est-ce dû au nouveau programme de bord téléchargé sur le robot il y a un mois... Dans tous les cas, c'est sans doute un signe de l'âge pour le robot qui gambade sur Mars depuis maintenant plus de 5 ans ! Enfin, espérons que ce n'est qu'un accident passager et que cela n'entravera pas la progression de Spirit vers Von Braun et Goddard, déjà visibles par les caméras du robot (voir image : Go !).

Succès26 mars 2009 : Entre les sols 1850 et 1856, Spirit s'est déplacé de 13 mètres puis de 26 mètres, effectuant son plus long trajet en quelques sols depuis des mois ! Le robot se déplace actuellement en marche arrière, traînant derrière lui sa roue avant droite bloquée depuis 2006 ! (voir la tranchée creusée par cette roue lors des derniers déplacements du robot : Go !) Ici la carte de ses déplacements et de sa prochaine destination : Go !

Succès11 mars 2009 : L'état de santé de Spirit s'est bien amélioré depuis le mois de novembre 2008 : les panneaux solaires, bien que toujours recouverts de pas mal de poussière, ont été partiellement nettoyés par le vent martien en février 2009 (voir image : Go !). L'équipe de la mission espère cette année rejoindre les formations nommées Von Braun et Goddard, situées à environ 200 mètres au sud de la position actuelle de Spirit (voir image : Go !). Il était prévu que le robot grimpe sur Home Plate (plateau rocheux à 1,5m au dessus du sol) pour effectuer le plus court trajet vers son objectif, mais cette manoeuvre a échoué en partie à cause du handicap de sa roue avant droite qui ne fonctionne plus depuis 2006... Spirit a donc commencé à faire le tour de Home Plate pour rejoindre ses futures cibles Von Braun et Goddard (voir image : Go !). Il a analysé en chemin une roche baptisée Stapledon qui s'est avérée être riche en silice, une preuve de plus du passé hydrothermal du terrain exploré par Spirit.

Succès16 novembre 2008 : Aujourd'hui, Spirit va un peu mieux, la production quotidienne l'électricité par ses panneaux solaires est remontée à 161Wh pour la journée du 14 novembre. Le ciel s'est dégagé mais les ingénieurs de la NASA restent prudents : la saison des tempêtes de poussière n'est pas terminée. L'objectif de Spirit est pour le moment de recharger ses batteries en attendant de retrouver la forme pour continuer son exploration !

Succès11 novembre 2008 : Le robot Spirit a effectué ses premiers mouvements de roues depuis février 2008 le 23 octobre 2008 (1709ème jour de sa mission) ! Spirit a déplacé ses six roues motrices de seulement quelques centimètres enfin de ré-orienter ses panneaux solaires vers l'astre du jour qui est aujourd'hui plus haut dans le ciel du cratère de Gusev. La roue avant droite, bloquée depuis 2006, semble poser quelques problèmes aux ingénieurs qui tentent progressivement de faire grimper Spirit sur Home Plate. Par ailleurs, Spirit a essuyé ces derniers jours une tempête de poussière qui a gravement diminué l'énergie disponible dans ses batteries. Le ciel chargé en poussière empêche les panneaux solaires de recevoir correctement la lumière et ainsi produire l'énergie nécessaire aux activités de Spirit. Le 9 novembre, les panneaux solaires de Spirit ont emmagasiné seulement 89Wh, soit la quantité quotidienne d'énergie la plus faible jamais enregistrée depuis le début de la mission... Les ingénieurs tentent actuellement de diminuer au maximum la consommation en énergie de Spirit.

Succès18 octobre 2008 : Résumé de l'aventure de Spirit sur Mars - Spirit est arrivé sur Mars le 4 janvier 2004, il s’est posé au beau milieu du grand cratère de Gusev qui a peut-être été un ancien lac au début de l’histoire de la planète rouge. Spirit a exploré la plaine rocailleuse de l’intérieur du cratère, recouverte de roches d’origine volcanique montrant des traces d’altération par l’eau. Il s’est dirigé vers le cratère « Bonneville » de 150 mètres de diamètre et profond de 15 mètres, situé à 250 mètres de son lieu d’atterrissage, sans rentrer pour autant à l’intérieur. Puis en mars 2004 le robot a commencé son long voyage vers les collines « Columbia », parcourant 2,3 kilomètres en 4 mois et s’arrêtant ça et là pour faire des analyses de roches. En août 2004, Spirit a commencé son ascension des collines Columbia et a passé avec succès son premier hiver martien. Presque un an plus tard, en septembre 2005, Spirit avait atteint le sommet de la colline « Husband ». Après avoir analysé des affleurements rocheux situés sur les collines, le robot a amorcé sa descente en direction de « Home Plate », une formation circulaire de couleur claire, d’origine inconnue, située entre les collines dans « Inner Basin » (Bassin Intérieur). Avant de rejoindre Home Plate en février 2006, Spirit a traversé un champ de dunes sombres baptisé « El Dorado » de fin 2005 à début 2006. Arrivé en vue de Home Plate, le robot a roulé le long des murs de ce plateau blanchâtre de forme circulaire, tout en grimpant dessus par moment. En mars 2006, s’étant un peu éloigné de Home Plate pour trouver un endroit propice à passer l’hiver, Spirit a perdu d’usage d’une de ses six roues motrices, ce qui ne l’a pas empêché de survivre à son second hiver martien. Puis Spirit a continué son exploration de Home Plate jusqu’à aujourd’hui. En juin 2007, une tempête de poussière est venue immobiliser le robot pendant 6 semaines. Malgré une grosse quantité de poussière qui recouvre ses panneaux solaires et une roue en moins, Spirit a survécu à son troisième hiver martien, immobile sur la paroi nord de Home Plate. Actuellement, le soleil revient sur Home Plate et les collines Columbia, Spirit reprend peu à peu des forces avant de se remettre à rouler prochainement !

SuccèsFévrier-Septembre 2008 : Le robot Spirit survit avec succès à son troisième hiver martien ! Il recharge actuellement ses batteries, profitant du Soleil plus haut dans un ciel plus clair avec l'arrivée du printemps. Il effectuera ses premiers tours de roues après sept mois d'immobilité avant fin novembre pour réorienter ses panneaux solaires en direction de l'astre du jour et emmagasiner davantage d'énergie.

!Juillet-Août 2007 : Alors que Spirit explore la formation géologique baptisée Home Plate par l'équipe de la mission, il subi une tempête de poussière qui l'immobilise pendant six semaines.

SuccèsAvril-Novembre 2006 : Spirit passe son deuxième hiver martien immobilisé pendant sept mois, puis poursuit son exploration de Home Plate.

!13 mars 2006 : Spirit perd définitivement l'usage de sa roue avant droite (sur les six qu'il possède). La mobilité du robot s'en voit fortement réduite. Forcé à se déplacer en marche arrière, Spirit creuse un sillon dans le sable martien et révèle la présence de sulfates de couleur claire dans le sol ! (une observation qu'il avait déjà faite auparavant dans d'autres lieux) (voir image : Go ! ou encore Go !)

SuccèsFévrier 2006 : Spirit arrive en vue de Home Plate ! (voir image : Go !)

SuccèsSeptembre 2005 : Spirit a atteint le sommet de la colline Husband ! Go !

SuccèsMars 2005 : Spirit est arrivé début Mars au lieu nommé Larry's Lookout où il a bénéficié d'un panorama exceptionnel sur le paysage alentour. La Tennessee Valley en contre-bas est bien visible sur les photographies panoramiques du robot ainsi que les autres collines et remparts du cratère Gusev. Des roches sont également analysées par les instruments du robot, une fois les panoramas réalisés. Cependant, le 7 Mars une tempête de poussière locale s'est déclarée obscurcissant le ciel et recouvrant les objectifs des caméras du robot ainsi que ses panneaux solaires d'un peu de poussière... Cela n'entrave pas pour autant la mission de Spirit. Mais surprise ! Au lendemain du 9 Mars, les caméras et les panneaux solaires du robot se trouvent nettoyés et l'alimentation électrique passe à 600 Watts-Heures et même à 700 Watts-Heures le lendemain ! Pas de doute : des rafales de vent ont soufflé sur le robot en le nettoyant de sa poussière accumulée au cours de 13 mois de mission. Un tourbillon de poussière, aussi appelé dust devil, surement à l'origine du nettoyage surprise, a été photographié dans la plaine le même jour par Spirit. Finalement, l'alimentation électrique passe à 800 Watts-Heures : un taux jamais atteint depuis plus d'un an et le début de la mission ! Spirit poursuit donc sa route sur les collines Columbia, ses batteries chargées à bloc !

SuccèsFévrier 2005 : Le mois de Février a été marqué par la poursuite de l'escalade des Columbia Hills le long de la crête rocheuse surnommée Cumberland. Le logiciel de bord du robot a par ailleurs été mis à jour. Au fur et à mesure qu'il gravit les collines, on aperçoit le paysage du cratère Gusev qui se dévoile à l'horizon.

Succès24 Janvier 2005 : Spirit a effectué un véritable forage de plus d'un centimètre dans une roche baptisée Peace grâce à son instrument d'abrasion de roches RAT. C'est le trou le plus profond jamais creusé jusqu'à maintenant par les robots Spirit et Opportunity sur Mars. Spirit, tout en analysant çà et là quelques roches poursuit son escalade des collines.

Succès4 Janvier 2005 : Voici un an que Spirit poursuit sa mission dans le cratère de Gusev sur Mars ! Une mission qui devait durer 90 jours à l'origine... et voici déjà un an de passé et plus de 4 kilomètres parcourus ! Le robot continue de grimper actuellement les collines Columbia.

Succès3 Août 2004 : Après un périple de plus de 3 mois, Spirit a atteint le pied des collines Columbia. Son voyage a été rythmé par de nombreuses analyses de roches, lesquelles ont montré que l'eau avait bien joué un rôle important dans le cratère de Gusev. Certaines roches découvertes sont même apparues semblables à celles observées par Opportunity de l'autre côté de la planète. Spirit commence maintenant à grimper sur le flanc de la colline baptisée West Spur. Le paysage contemplé par les caméras de Spirit est saisissant, on aperçoit à l'horizon les contreforts du grand cratère de Gusev. Pour tout savoir sur Spirit, sa condition actuelle et son avenir : Go !

Succès9 Mai 2004 : Spirit poursuit son chemin et devrait atteindre les collines Columbia vers la mi-juin. Go !

Succès29 Avril 2004 : Spirit s'est beaucoup rapproché des collines Columbia en bien peu de temps comparé à sa vitesse de croisière précédente ! Le nouveau logiciel de bord lui confère en effet une mobilité inédite. Le robot prend de nombreux clichés des paysages traversés. Go !

Succès24 Avril 2004 : Spirit se dirige vers les collines Columbia situées à plus de 2km de lui. Il analyse actuellement un rocher baptisé Route 66 Go ! . Le logiciel de bord du robot a été récemment mis à jour par les contrôleurs de la mission. Cette opération a été un succès.

Succès5 Avril 2004 : L'analyse de Mazatzal a permis à Spirit de confirmer la présence d'eau liquide dans la région du cratère de Gusev dans le passé. Cependant, la quantité d'eau dont il s'agit, probablement souterraine, serait assez faible selon les scientifiques. News : Go !

Succès27 Mars 2004 : Spirit analyse actuellement le rocher Mazatzal avant de se diriger vers les collines Columbia Hills qui se trouvent à 2,3 km de lui. News : Go !

Succès22 Mars 2004 : Spirit se porte toujours aussi bien, il analyse en ce moment les alentours du cratère Bonneville et a creusé un petit trou dans le sable d'une dune qui s'étend sur plusieurs mètres devant lui. Les responsables de la mission ont décidé de ne pas envoyé Spirit à l'intérieur du cratère Bonneville qui ne présente pas un intérêt scientifique assez important. Le robot se dirigera prochainement vers les collines Columbia situées à plusieurs kilomètres de là. News : Go !

Succès11 Mars 2004 : Spirit a atteint le cratère Bonneville après plus de 60 jours martiens de voyage ! Le robot a renvoyé une belle image du grand cratère de 150 mètres de diamètre qui s'étend devant lui. News : Go !

Succès6 Mars 2004 : Spirit a analysé le rocher Humphrey et a creusé un trou de 2 mm de profondeur grâce à son RAT. Les images microscopiques prises par le robot ont montré des failles et fissures comportant des traces brillantes qui pourraient être des minéraux cristallisés, signe que l'eau liquide a coulé dans ce roc volcanique. News : Go !

Succès28 Février 2004 : Spirit poursuit sa route vers le cratère Bonneville qui se trouve à environ 80 m de là. Le terrain qu'il traverse devient plus accidenté et il mettra environ deux semaines selon les scientifiques pour atteindre le cratère. Il va dans les prochains jours analyser un rocher que les scientifiques ont trouvé digne d'intérêt : Go !

Succès20 Février 2004 : Spirit a creusé aujourd'hui une petite tranchée de 6 centimètres de profondeur dans le sol de Laguna Hollow grâce à sa roue avant gauche. Les instruments scientifiques du robot analyseront ainsi le sol mis à découvert avant que Spirit ne poursuive son chemin vers le cratère Bonneville lundi 23.

Succès19 Février 2004 : Le sol de Laguna Hollow, la dépression dans laquelle se trouve actuellement Spirit, intrigue les scientifiques. Les images du robot montrent que beaucoup de terre est restée accrochée aux roues de Spirit. Un sol gluant dû à une très forte concentration en sel ou à de très fins grains de poussière sont les deux hypothèses avancées par les scientifiques pour expliquer cette observation. Les photos microscopiques montrent quant à elles de petites cavités miniatures qui pourraient être créées par un mouvement d'extension puis de rétraction du sol causé par le gel et le dégel par exemple.
Spirit a maintenant 128 mètres à son compteur sur Mars ! Le cratère Bonneville vers lequel il se dirige se trouverait selon les estimations à 135 mètres de lui.

Succès18 Février 2004 : Après avoir fait quelques observations du sol où Spirit s'était arrêté, le robot s'est dirigé vers une dépression baptisée Laguna Hollow. Il a déployé son bras robotisé pour analyser la surface de celle-ci.

Succès16 Février 2004 : Le robot Spirit s'est déplacé de 27 mètres aujourd'hui. Il était prévu de parcourir 50 mètres mais les analyses scientifiques de Mimi ont pris plus de temps qu'escompté. Il a parcouru 108 mètres depuis son arrivée sur Mars.

Succès15 Février 2004 : Spirit poursuit son analyse de la roche Mimi. Il a pris des photographies microscopiques et reprendra bientôt sa route vers le cratère Bonneville qui se trouve à 270 mètres de lui selon les contrôleurs du JPL. Il devrait l'atteindre en 18 jours.

Succès13 Février 2004 : Aujourd'hui, Spirit s'est déplacé de seulement 90 centimètres pour se trouver bien en face d'une roche mystérieuse. Baptisée Mimi elle a un aspect bien particulier, c'est en effet la seule roche stratifiée que Spirit a pu rencontrer jusqu'à maintenant dans le cratère de Gusev. Les instruments du bras robotisé ont été utilisés pour analyser le rocher et ainsi permettre aux scientifiques d'émettre des hyptohèses sur son origine (sédimentaire, volcanique ou résultant d'un impact ?)

Succès10 Février 2004 : L'analyse de la roche légèrement creusée par l'instrument RAT a permis aux instruments scientifiques du robot de confirmer l'origine volcanique de Adirondack (basalte). Le 9 février, Spirit a commencé en véritable marraton sur Mars en se déplaçant de 21,2 mètres vers sa prochaine roche cible baptisée White Boat. Ce déplacement a été effectué de manière totalement autonome par le robot lui-même. Les photographies prises par Spirit lors de son déplacement : Go !

Succès8 Février 2004 : Première historique - Le robot Spirit a creusé un petit trou dans de 4,5 cm de diamètre et de 2,7 mm de profondeur dans le rocher Adirondack grâce à un broyeur appelé RAT (pour Rock Abrasion Tool). Les instruments du robot analyseront la roche par ce petit trou prochainement. Voir le trou : Go !

Succès6 Février 2004 : L'instrument RAT de Spirit est rentré en action pour la première fois aujourd'hui ! Il a brossé la surface du rocher Adirondak pour pouvoir le creuser plus en profondeur ce week-end. Voir l'instrument en question : Go !

Succès5 Février 2004 : Un formatage complet de la mémoire vive du robot a été effectué avec succès. Cela permettra à Spirit, selon les ingénieurs de la mission, de corriger quelques erreurs ou incohérences qui persistaient suite au problème technique. Très prochainement Spirit utilisera son outil RAT, qui a pour fonction de broyer légèrement la surface des roches, sur le rocher Adirondack. Ses instruments scientifiques pourront alors procéder à une analyse plus précise de la roche.

Succès3 Février 2004 : Mars et ça repart ! Voilà une expression qui pourrait bien être appliquée à Spirit ! Le premier robot de la NASA va beaucoup mieux et selon les responsables, il pourra continuer sa mission scientifique normalement. Cette semaine il continuera d'analyser sa première roche : Adirondack, sur laquelle il a déjà détecté une forte concentration d'olivine.

Succès19 Janvier 2004 : Spirit communique pour la première fois depuis une semaine des données scientifiques ! Go !

Succès25 Janvier 2004 : Spirit se porte mieux. Le robot est dans un meilleur état qu’auparavant : « nous avons fait des progrès depuis hier et l'état du robot est passé de critique à sérieux » a déclaré Pete Theisinger, directeur de la mission, « Nous avons ressuscité un rover et vu la naissance d’un nouveau ». Les contrôleurs ont bon espoir de continuer l'exploration du cratère Gusev avec Spirit dans 2 à trois semaines. News : Go !

!24 Janvier 2004 : Les ingénieurs du JPL se sont aperçus que Spirit ne se mettait plus en mode veille durant la nuit pour conserver son énergie. Ils ont envoyé vendredi des commandes au robot pour corriger cette erreur mais Spirit est resté sourd à ces ordres et continue à fonctionner anormalement. La situation est qualifiée de critique.

Succès23 Janvier 2004 : À 13h34 (heure de Paris) une communication avec le robot Spirit a été possible, le rover a envoyé des données sur son état de santé mais à un débit très faible. La réception de ce signal par le Deep Space Network intervient après plus de 24 heures de silence. Cela est donc encourageant mais le robot n'est cependant pas tiré d'affaire, les ingénieurs de la NASA étudient actuellement quel a pu être le problème sur Spirit et planifient les prochaines séquences de communication.

!21 Janvier 2004 : Le contact avec Spirit est perdu. Le robot n'envoie plus de donnée, seulement de simples bips insignifiants mais prouvant que ses sytèmes fonctionnent. Les ingénieurs du JPL parlent d'une anomalie très grave. En savoir plus : Go !

Succès15 Janvier 2004 : Dix jours après son atterrissage sur Mars, le robot a quitté sa plate-forme d'atterrissage et à commencé à rouler sur le sol martien. En raison d'un problème dû à un des airbags qui ne s'est pas totalement rétracté, le début de l'exploration du rover a du être retardé.

SuccèsLe spectromètre Moessbauer qui ne fonctionnait pas correctement lors du voyage selon les ingénieurs s'est miraculeusement réparé de lui même sans que l'on sache pourquoi ! Probablement que le mécanisme qui vibrait dans l'instrument a été décalé lors de la l'atterrissage mouvementé, annulant ses vibrations qui génaient l'appareil.

6 Janvier 2004 : L'antenne grand-gain du rover a été déployée avec succès dès le 5 Janvier. Cette antenne de 18cm de diamètre permet à Spirit de communiquer directement avec la Terre. Pour cela, l'antenne doit être dirigée précisément vers les paraboles terrestres. La caméra vise tout d'abord le Soleil dans le ciel martien pour localiser la Terre avec précision. Ces manoeuvres ont été réalisées avec succès (seulement 2° d'erreur le 5 janvier). Les dernières photographies : Go !

Succès4 Janvier 2004 05H35 : atterrissage sur le sol martien dans le cratère Gusev. Plus de détails sur la séquence d'atterrissage : Go ! SUCCES TOTAL LES PREMIERES IMAGES DU SOL MARTIEN : Go !

ANNULE 4 Janvier 2004 : Dernière correction de trajectoire

ANNULE 1 Janvier 2004 : Sixième correction de trajectoire

Succès26 Décembre 2003 : Cinquième correction de trajectoire

Succès 7 Novembre 2003 : Quatrième manœuvre de correction de trajectoire effectuée

Succès 10 Octobre 2003 : Troisième correction de trajectoire Le problème avec l'instrument Moessbauer est minimisé par la NASA : Le système de commande est réglable, nous avons trouvé une série de paramètres qui permettra à l'instrument de bien fonctionner sur Mars s'il se comporte de la même façon que maintenant.(voir news : Go !).

Succès 1er Août 2003 : Deuxième correction de trajectoire effectuée

!
2 Août : Problème avec le spectromètre Moessbauer du rover. Cet instrument ne fonctionne pas correctement, les ingénieurs de la mission travaillent actuellement à sa reprogrammation (Go ! voir news)

Succès 20 Juin 2003 : Une première correction de trajectoire a été apportée le 20 Juin

Succès10 Juin 2003 à 19H58 : Décollage parfait pour la fusée Delta II emportant Spirit MER-A depuis Cap Canaveral en Floride. Le signal de la sonde a été acquis par la station de Canberra au sol environ 40 minutes après son décollage.(Go ! visionner le lancement)