Recherche
 Plan du site
 À propos du site
 Récompenses
 Livre d'or
 Téléchargements
 Liens
 Forums Futura
 Services Webmasters
Contact
 

astronautes visitent le site actuellement






Flux RSS



 
<= Retour à la chronologie des missions
NOZOMI

   La sonde japonaise Nozomi  est une grande retardataire ! Lancée le 4 Juillet 1998, elle devait atteindre Mars en Octobre 1999 mais un problème de propulsion a fait que la sonde n'a pas pu se mettre en orbite martienne et les techniciens de la mission ont dû prévoir une nouvelle trajectoire afin que Nozomi ("espoir" en japonais) atteigne enfin son but en novembre 2003 : la planète Mars ! Hélas, la sonde, épuisée par 5 ans passés autour du Soleil, ne pu atteindre son objectif. 
 

La Mission

Nozomi, la première sonde japonaise en direction de la planète Mars a été lancée le 4 juillet 1998 du centre spatial Kagoshima. 

Lancement de Nozomi

Lancement de la sonde NOZOMI (Crédit : ISAS)

À la suite d'un problème technique de ses moteurs durant une manœuvre importante, et de l'épuisement de son réservoir de carburant, les techniciens de la mission décidèrent de tracer un nouvel itinéraire pour que la sonde puisse arriver en vue de Mars. Cette nouvelle trajectoire était basée sur l'attraction gravitationnelle des planètes, vu que la sonde ne pouvait plus compter sur ses moteurs pour la propulser. Ce nouvel itinéraire allait donc retarder la mission et la sonde devait arriver en orbite martienne le 14 Novembre 2003.

(Crédit : ISAS)

Ci-dessus la trajectoire prévue de la sonde...

Nouvelle trajectoire

...et le coup de maîtres des techniciens de la mission Nozomi.

Le 21 avril 2002, Nozomi a été victime d'une éruption solaire ce qui avait, pensait-on, fortement endommagé son système de communication et différents appareils.
Depuis cette date, on n'avait plus de nouvelle de la sonde. Mais la communication entre Nozomi et la Terre a par la suite été rétablie : son système de communication fonctionnait à nouveau et les problèmes causés sur ses appareils avaient presque tous été réparés à distance.

Hélas, à son arrivée en vue de Mars en décembre 2003, la sonde a échoué à effectuer les manoeuvres nécessaires en préparation de sa mise en orbite. Il a alors été décidé d'abandonner définitivement la mission et Nozomi a été volontairement écartée de sa trajectoire de mise en orbite martienne. Cette redirection de la sonde a été effectuée pour éviter tout risque d'impact avec Mars et de contamination de la planète (la sonde n'ayant pas subi de traitement de stérilisation contrairement aux engins envoyés à la surface).
Les petits propulseurs de la sonde ont été allumés le 9 décembre 2003 pour changer la trajectoire et le 14 décembre 2003, Nozomi frollait la planète rouge à 1000km d'altitude.

La sonde japonaise est actuellement en orbite autour du Soleil et ne se placera donc jamais en orbite martienne...

Revivez l'aventure de Nozomi en parcourant les actualités parues à l'époque sur Orbit-Mars :

 

La mission de la sonde consistait à étudier la haute atmosphère de Mars et son interaction avec les vents solaires. Nozomi devait être mise en orbite entre 150 000 km et 30 000 km d'altitude.

 Haut de la page 

La sonde

 

Le poids total de la sonde était de 541 kg (dont 285 kg de carburant) et elle mesurait 0,58 mètres de haut et 1,6 de large. Elle comportait une antenne parabolique sur sa face avant et des panneaux solaires collés sur les côtés.

Préparation de la sonde (Crédit : ISAS)

La sonde Nozomi emportait avec elle 14 instruments scientifiques d'un poids de 33 kg ! Des instruments fournis par le Japon bien sûr mais aussi par d'autres pays comme le Canada, l'Allemagne, la Suède et les Etats-Unis qui participent ainsi à cette mission de coopération internationale.

Description détaillée de la sonde (Crédit : ISAS)

Parmi tous ces instruments scientifiques destinés à analyser l'interaction des particules du vent solaire sur l'atmosphère martienne, la sonde comportait une petite caméra (MIC=Mars Imaging Camera) qui devait fournir des photographies générales du globe martien (calottes polaires, évènements climatiques...) et aussi des photos des satellites de Mars : Phobos et Deimos. Cette caméra avait été construite en collaboration avec le CNES (France).

Voici le premier cliché obtenu par la caméra MIC. Cette image, prise le 18 juillet 1998 alors que la sonde partait de la Terre, montre notre planète et son satellite, la Lune.

Première image de la MIC (Crédit : ISAS)

 Haut de la page 

 
 
 
 
Crédits images : ISAS
 
 
 

(c) 2001-2011 Orbit-Mars 
Crédit image de titre : NASA et Kees Veenenbos - Hébergement & maquette : Futura-Sciences

(Actualités - Dossier - Glossaire - Fond d'écran - Musée)
Forums : Habitat, chauffage et isolation - Dépannage - Electronique - Internet - Logiciel - Santé - Orientation
Index des ressources FS : A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z | Top Produits